Libor: UBS va payer une amende de 1,4 milliard de francs suisses

La banque suisse a annoncé ce mercredi 19 décembre qu'elle allait payer une amende de 1,4 milliard de francs suisses pour avoir enfreint la législation locale des marchés, dans le cadre du scandale du Libor.

Yann Duvert | agences
Le 19/12/2012 à 7:55
La banque suisse UBS va payer plus d'un milliard d'euros d'amende pour avoir violé la législation locale des marchés financiers. (Afp)

Après la banque britannique Barclays, c’est au tour d’UBS de passer à la caisse. Largement éclaboussé par le scandale du Libor, l’établissement suisse va s’acquitter d’une amende de 1,4 milliard de francs suisses, soit environ 1,1 milliard d’euros. Cet accord était pressenti, mais le montant de l'amende est supérieur à ce qui avait été envisagé.

La Finma, l'autorité de surveillance des marchés financiers suisses, a annoncé mercredi qu'UBS avait gravement enfreint la législation locale des marchés financiers en manipulant les taux Libor. Elle a également confisqué des bénéfices d'un montant de 59 millions de francs suisses (49 million d'euros).

UBS "regrette profondément"

C'est la deuxième amende la plus importante jamais réglée par une banque. Surtout, elle intervient une semaine après celle infligée à HSBC. L'établissement s'était acquitté d'une amende de 1,92 milliard de dollars (1,48 milliard d'euros) pour mettre un terme à une enquête ouverte il y a plusiers années par les autorités américaines, pour blanchiment d'argent.

Du côté d'UBS, on tente de faire profil bas: "Nous regrettons profondément ce comportement incorrect et contraire à l'éthique. Aucun bénéfice financier ne saurait primer sur la réputation de notre groupe, et nous sommes fermement décidés à mener nos activités en toute intégrité", a déclaré Sergio Ermotti, le directeur général de la banque.

UBS précise qu'elle versera 1,2 milliard de dollars au département de la Justice et à la Commodity Futures Trading Commission (CTFC) des Etats-Unis, 160 millions de livres à la Financial Services Authority (FSA) britannique et 59 millions de francs suisses, à partir de son bénéfice estimé, au régulateur suisse Finma.

La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 %
Ouverture :
Clôt veille :
+ bas :
+ haut :