Les lauréats des BFM AWARDS à New York

La cérémonie des BFM AWARDS se tenait vendredi 19 octobre pour la première fois à New York. Six prix ont été décernés à des entrepreneurs et managers franco-américains.

BFM Business
BFM Business
Le 20/10/2012 à 12:45
Prix du financier de l'année : Olivier sarkozy, responsable de la division Services Financiers du groupe Carlyle (Carlyle) Prix spécial : Ariane Daguin, fondatrice de D'Artagnan  (D'Artagnan) Prix de l'entrepreneur : Renaud Laplanche, co-fondateur et PDG du Lending Club (Lending Club) Prix de l'Américain à Paris : Dorothy Cann Hamilton, fondatrice du "The international Culinary Center" (Dorothy Cann Hamilton)

Prix de l'entrepreneur : Renaud Laplanche, co-fondateur et PDG du Lending Club

L'homme qui prête aux américains

Le Lending Club est la plus grosse plate-forme américaine de prêts avec plus de 700 millions de dollars de crédits accordés. La plateforme, lancée en 2007 par Renaud Laplanche dans la Silicon Valley, a été classée l’an dernier comme l’une des start up les plus prometteuses par le magazine Forbes.

Pour le Lending Club, le but n’est pas de faire en sorte que des amis prêtent à leurs amis, mais de permettre à des prêteurs de trouver des emprunteurs au sein de réseaux communs. La plateforme a assuré un rendement annuel moyen depuis sa création supérieur à 9,5 %.

Chaque mois, le Lending Club accorde plus de 45 millions de dollars de prêts. La plate-forme vient de recruter l'ancien patron de Morgan Stanley John Mack à son comité exécutif et la société de capital-investissement Kleiner Perkins vient d'y investir 17,5 millions de dollars. Le Lending Club pourrait entrer en bourse dans les années à venir.

Prix de la révélation : Elisabeth Holder-Raberin et Pierre-Antoine Raberin, PDG de Ladurée USA

Le macaron made in France sur Madison Avenue

Qui ne connait pas Ladurée ? Au lendemain du passage de la tempête Irène le célèbre macaron français est arrivé sur Madison Avenue. Le succès a tout de suite été rendez-vous avec environ 1 heure et demie d’attente les premiers jours.

Elisabeth Holder, la fille du fondateur du groupe Paul et propriétaire de Ladurée, est à l'origine du projet. Elle s’est associée à son mari pour se lancer dans l’aventure américaine. Mais pas question de changer une recette qui fonctionne. Le groupe a pensé son magasin comme un bout de Paris. Il s’est inspiré du magasin historique de la rue Bonaparte. Tout est fabriqué dans la capitale française. Les macarons arrivent régulièrement par bateau.

Ladurée cherche aujourd’hui à se développer aux Etats-unis. Un salon de thé est attendu prochainement avant un développement de plus grande ampleur. L’occasion peut être de faire revenir l’équipe de "Gossip Girl" qui a déjà tourné un épisode chez Ladurée à New York.

Prix du financier de l'année : Olivier Sarkozy, responsable de la division Services Financiers du groupe Carlyle

Carlyle Group et la Société Générale font affaires


Le fonds d’investissement vient de mettre la main sur TCW la filiale de gestion d’actifs de la Société Générale aux Etats Unis. Le rachat doit être finalisé début 2013. Cette opération est pilotée par Olivier Sarkozy en charge des services financiers chez Carlyle. Elle va permettre de doper de manière spectaculaire les activités du groupe dans le secteur financier.

Olivier Sarkozy est l’un des seuls français à occuper un poste aussi stratégique dans un fonds d’investissement américain. Et le fonds ne cache pas son appétit. Il se dit à l’affût d’éventuelles proies.

Prix du Manager BFM New York : Oliviers François, responsable de la marque Fiat et directeur marketing de Chrysler

Un français relance l'automobile américaine

Olivier François est l’un des architectes du renouveau de Chrysler aux Etats Unis. Depuis 2009 il gère le marketing du 3ème constructeur américain. Après avoir frôlé la faillite durant la crise Chrysler est aujourd’hui de retour.

La marque, aujourd’hui dans le giron de Fiat, enchaine les progressions à deux chiffres depuis plusieurs mois. Les ventes ont progressé de près de 30 % en 2011. Cette réussite est le fruit d’une gamme totalement renouvelée et d’un marketing très affuté.

C’est la force d’Olivier François. Il est souvent présenté comme le Karl Lagerfeld de l’automobile. Fort de ce succès il est depuis 2011 en charge de la marque Fiat. Il passe du coup un tiers de son temps à Turin, où se trouve le siège de Fiat, un autre tiers à Detroit, chez Chrysler, et le reste dans les avions avec un défi de taille : faire aimer aux américains les petites italiennes.

Prix de l'Américain à Paris : Dorothy Cann Hamilton, fondatrice du "The international Culinary Center"

Dorothy Cann Hamilton perpétue la tradition de la cuisine française aux Etats-Unis

Sa passion de la gastronomie française lui vient de ses nombreuses visites en France lorsqu'elle était étudiante en Angleterre. Elle décide en 1984 de concrétiser son amour pour l'art culinaire et fonde à New York le "French Culinary Institute", une école dédiée a la cuisine française. En 2006, l'institut ajoute l'Italie à sa carte et devient l'"International Culinary Center", avec des campus à New York, San Francisco, mais également à Parme en Italie.

Aujourd'hui l'ICC a lancé plus de 15000 carrières, dont celles des plus grands chefs américains. Dorothy Cann Hamilton a été récompensée pour son travail à plusieurs reprises. Elle a notamment été nommée chevalier du mérite de l'ordre agricole par le gouvernement français. Elle est l'une des icônes de l'art culinaire international et se montre très active pour promouvoir le bien manger dans les écoles américaines.

Prix spécial : Ariane Daguin, fondatrice de D'Artagnan

Ariane Daguin, la passionaria du foie gras aux Etats-Unis

Si la dénomination "foie gras" existe outre-Atlantique c’est grâce à elle. En effet, elle n’a pas hésité à taper directement sur l’épaule de Georges Bush père pour l’obtenir. Aujourd’hui elle lutte contre l’interdiction du foie gras en Californie.

Cette passionaria, adepte des coups de gueule, est une figure de la gastronomie aux Etats Unis. Fille d’André Daguin, le célèbre chef étoilé, elle est venue aux Etats Unis pour tenter son aventure américaine. Pari gagné pour cette mousquetaire à la tête de D’Artagnan depuis 1985.

Son groupe agroalimentaire réalise plus de 50 millions de dollars et n’arrête pas de se développer. D’Artagnan vient d’acquérir une petite société de transports dans l’Illinois. Un petit pied de nez de la part de la Française puisque Chicago avait temporairement interdit le foie gras de 2006 à 2008.

Sondage

Emploi: l'été est-il un moment propice pour postuler?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 %
Ouverture :
Clôt veille :
+ bas :
+ haut :

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel