Pourquoi Foxconn a gelé les embauches ?

Pour le principal fournisseur d’Apple, les mauvaises ventes de l'iPhone 5 ne sont pas responsable du gel des embauches. Foxconn explique être moins touché par le turnover, une tendance qui se généralise à l’ensemble du pays.

Mathieu Jolivet
Mathieu Jolivet
Le 21/02/2013 à 15:53
Le géant de l'électronique Foxconn va geler les embauches, à la suite d'un plus faible turnover dans ses salariés. (Darley Shen - Reuters)

Foxconn gèle ses embauches en Chine. Une décision que certains interprètent comme le signe du manque d'intérêt des acheteurs pour l'Iphone 5, dont Apple lui a confié la fabrication.  

Mais pour le géant de l'électronique la raison est tout autre. Il n'a tout simplement pas besoin de procéder à des embauches car ses efectifs sont au complet. En effet, tous ses ouvriers sont revenus travailler après leurs vacances, alors qu'en général 15% à 20% d'entre eux jettent l'éponge.

L'amélioration des conditions de travail et des salaires plus élevés peuvent expliquer ce faible turnover. En effet, il y a un peu plus d'un an, les projecteurs du monde entier se sont braqués sur Foxconn, véritable ville usine à Shenzhen où les ouvriers se jetaient des toits. Depuis, l’entreprise a pris des mesures drastiques, et là-bas des observateurs affirment que les conditions de travail sont meilleures.

La baisse de la croissance sclérose le marché de l'emploi

Mais au-delà de Foxconn, il faut savoir que dans toute la Chine, les autorités ont adopté en 2008 une loi qui encadre un peu plus les travailleurs et qui rend plus difficile le travail illégal. De plus, les sociétés ont procédé à des augmentations de salaires, qui pourraient être de l'ordre de 9% cette année en Chine. Autant de faits qui expliquent que les ouvriers sont plus satisfaits de leurs conditions de travail et gardent plus volontiers leur emploi.

Mais on peut aussi faire une autre analyse de cette baisse du turnover, nettement plus pessimiste. La croissance est moins forte que prévue en Chine alors que des millions de diplômés arrivent chaque année sur un marché du travail qui ne répond pas forcément à leur attente. Dans ces conditions, les Chinois s'accrochent plus facilement à leur emploi.

Les dossiers de BFMTV

Sondage

Achèteriez-vous une maison imprimée en 3D?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 4431.810.59%
Ouverture : 4413.36
Clôt veille : 4405.66
+ bas : 4392.06
+ haut : 4432.64

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel