Exclusif : le baromètre avancé de l'investissement des entreprises

Le dernier indicateur Hitechpros-L’observatoire BFM business, l’un des principaux baromètres avancés de l’investissement, se réoriente à la hausse.

Emmanuel Lechypre
Emmanuel Lechypre
Le 20/02/2013 à 17:40
Mis à jour le 20/02/2013 à 17:53
La demande de missions informatique remonte un peu

Hitechpros est une plateforme informatique sur laquelle se confrontent chaque jour les offres et demandes de missions informatiques de la très grande majorité des SSII françaises.

Son activité est donc un excellent baromètre avancé de l’investissement des sociétés, puisque l’acquisition, la rénovation ou le développement des outils informatiques sont désormais au cœur de la stratégie d’équipement des firmes tricolores.

Les données recueillies sont représentatives dans la mesure où la grande majorité des SSII françaises est membre d’Hitechpros. C’est pourquoi l’Observatoire BFM business et Hitechpros ont décidé de publier tous les trois mois cet indicateur emblématique des intentions d’investissement des entreprises.

Que constate-t-on donc en ce début d’année ? Une relative bonne nouvelle : " le creux du marché a été atteint fin 2012. Il y avait alors 3 candidats pour une offre de mission alors que l’été dernier le ratio était de moins de deux pour un. Depuis, on constate une diminution des candidats disponibles par rapport à la demande ", souligne Bob Sammour, le patron de Hightechpros. Ce qui renforce le sentiment de reprise de confiance ressenti en ce début d’année.

Forte activité dans le secteur bancaire

"Bien que ce début d’année soit encore très calme, nous attendons une forte activité dans le secteur bancaire et assurance avec une augmentation des demandes de l’ordre de 10 à 15 %. Compte tenu des grands chantiers mis en œuvre chez nos clients dans les secteurs de l’énergie et des services aux collectivités nous nous préparons à une montée progressive des demandes durant le premier semestre puis une accélération au deuxième", explique Sylvie Boulli, directrice qualité environnement de Feel Europe group.

Un sentiment partagé par Laurent Crépin, qui attend pour cette année une progression de 20%. "L’avantage de l’inconvénient de notre époque est que lorsque j’ai créé Orentis en 2003, nous étions dans une crise. Je n’ai quasiment connu que des périodes de crise ce qui m’a formé à définir des stratégies en adéquation avec des périodes difficiles, à faire preuve d’une très grande réactivité et de diversité dans mes choix."

Il ajoute : "c'est-à-dire, un département Grands Comptes, un département TPE/PME et un investissement massif dans un département prospection qualification de prospect, car c’est lors des creux d’activités qu’il faut investir pour obtenir le contre poids du ralentissement par l’acquisition de nouveaux clients. "

Sondage

Emploi: l'été est-il un moment propice pour postuler?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 %
Ouverture :
Clôt veille :
+ bas :
+ haut :

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel