Qui est Butler Capital Partners, le propriétaire de Virgin ?

Les magasins Virgin s’apprêtent à déposer le bilan ce 4 janvier 2013, après des années de difficultés. L’occasion de dresser le portrait de Butler Capital Partners, l’actionnaire majoritaire du groupe.

Nina Godart
Le 04/01/2013 à 20:47
Mis à jour le 05/01/2013 à 9:42
 (Pargon / Flickr / CC)

La chaîne de magasins, qui emploie 1000 salariés en France, va déposer le bilan. Depuis plusieurs années, elle est embourbée dans les difficultés financières dans un secteur bouleversé par la concurrence sur internet et le numérique.

Mais "ces mutations ne sauraient masquer les propres responsabilités de Butler Capital Partners dans la situation que rencontre actuellement l'entreprise", juge le président du groupe communiste au Conseil de Paris.

Butler Capital Partners, dit BCP, est l'actionnaire principal de Virgin. En 2008, il en acquiert 80% du capital auprès de Lagardère, pour 76 millions d'euros.

Le groupe d'Arnaud Lagardère, qui conserve 20% des parts, fait une moins-value de 95 millions d'euros à la vente. Lui-même avait racheté la chaîne en 2001 au Britannique Richard Branson, propriétaire de la galaxie Virgin, pour au moins 100 millions d'euros.

Des droits de gouvernance important, dans une ambiance amicale

Entre 2007 et 2010, Virgin voit son chiffre d'affaires fondre, de 397 à 304 millions d'euros. 100 millions de moins en trois ans sous la gouvernance de BPC donc.

Le crédo de ce fonds de capital risque : investir dans des entreprises en difficulté, "devant faire face à un environnement opérationnel, financier ou actionnarial complexe", est-il expliqué sur le site internet du groupe.

En échange d’apport de fonds, de 10 à 50 millions d’euros, Butler Capital réclame des "droits de gouvernance importants". Le fonds "participe aux principales décisions stratégiques". Mais avec une "approche souple et amicale", est-il écrit.

Butler Capital partners a été créé en 1991 par Walter Butler, un homme d’affaires américano-brésilien. Formé à l’Ena, conseiller de François Léotard au ministère de la culture en 1986, il est également passé par la sulfureuse Goldman Sachs aux Etats-Unis.

C’est à cette période qu’il découvre le capital-risque et décide de créer Butler Capital Partners. Doté de 500 millions d’euros en fonds de gestion, le fonds d'investissement a aujourd’hui neuf sociétés en portefeuille, dans des secteurs aussi variés que les casinos, les services informatiques ou la location de chariots élévateurs.

Il a eu un temps une participation dans le transporteur maritime SNCM avant de le céder à Véolia. Il avait également investi dans le leader du déguisement Cesar. En janvier 2011, il vend ses parts. En août de la même année, Cesar fait faillite et est placé en redressement judiciaire, régime sous lequel il est encore aujourd'hui.

Sur internet, à la page "Nos investissements" du site de BCP, la photo d’un magasin Virgin orne toujours l'en-tête, ce 4 janvier 2013. Le distributeur de produits culturels ne peut plus payer ses créanciers. La procédure de cessation de paiements engagée pourrait donner lieu à un redressement, un sursis, ou à une liquidation judiciaire, sa disparition.

Les dossiers de BFMTV

Sondage

Fallait-il geler les prestations sociales?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 4405.661.39%
Ouverture : 4389.75
Clôt veille : 4345.35
+ bas : 4375.05
+ haut : 4405.66

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel