La CGT et FO vont lancer une action commune contre l'accord sur l'emploi

Bernard Thibault a révélé, dimanche 3 janvier, que les deux organisations syndicales se sont entendues pour joindre leur force contre l’accord portant la réforme du marché du travail. Des manifestations devraient avoir lieu “dans les semaine qui viennent”.

BFMbusiness.com | AFP
Le 04/02/2013 à 6:38
Bernard Thibault indique que FO et CGT seront "dans la rue dans les semaines qui viennent" (AFP)

La CGT et FO vont passer à l’action. Les deux syndicats, qui avaient refusé de signer l’accord sur l’emploi le 11 janvier dernier, au contraire de la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC, feront front commun contre ce texte, dont les mesures seront transposées dans un projet de loi, présenté le 6 mars prochain en Conseil des ministres.

"J'ai eu une nouvelle conversation aujourd'hui même (dimanche, ndlr) avec Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force Ouvrière, nous avons encore nos réunions d'instance cette semaine mais le principe est maintenant acquis: nous allons joindre nos forces pour essayer de dissuader le gouvernement et la majorité des députés actuels de commettre l'impair important que représenterait l'adoption", a ainsi déclaré le leader de la CGT, Bernard Thibault dans l'émission "Tous politiques", organisée par France-Inter/Le Monde/l'AFP, dimanche 3 février.

"On nous verra sans doute dans la rue dans les semaines qui viennent, avec Force ouvrière", a-t-il poursuivi.

Un accord "hyper-déséquilibré"

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, a confirmé ses propos sur BFMTV: "Une décision de principe a été prise entre les deux confédérations non signataires (...), une manifestation, vraisemblablement, qui sera affinée dans les jours à venir. On veut que les parlementaires puissent voter en toute connaissance de cause, en recevant les signataires et les non signataires", a-t-il ajouté.

Vendredi, il avait clairement déclaré à BFM Business tout le mal qu’il pensait de l’accord sur l’emploi: "C’est un accord hyper déséquilibré. Et il y aura des problèmes de transcription juridique : problème de compatibilité avec des textes européens, des conventions internationales ou encore la constitution".

Jean-Claude Mailly avait également indiqué qu’une “possible” action commune serait au plus tard menée le 6 mars, le jour où le gouvernement présentera le projet de loi transcrivant l’accord.

Les actions communes des deux confédérations sont rares, FO faisant généralement cavalier seul. La CGT et FO mènent aussi campagne auprès des salariés en diffusant chacune de leur côté des tracts dénonçant le contenu de l'accord, qui selon elles, accroît la précarité des salariés et facilite les licenciements.

Les dossiers de BFMTV

Sondage

Fallait-il geler les prestations sociales?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 4423.750.41%
Ouverture : 4413.36
Clôt veille : 4405.66
+ bas : 4392.06
+ haut : 4432.64

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel