Bull : Résultats du premier semestre 2013

Business Wire
Le 25/07/2013 à 17:40

  • Prises de commandes à 635 millions d'euros représentant un book-to-bill de 1,05
  • Chiffre d'affaires en légère baisse de 1% à taux de change constants, avec une croissance de +4% à l'international
  • EBIT à 10,1 millions d'euros impacté par quelques glissements de recettes sur le T3 et une tension sur le marché IT en France
  • Croissance de +19% des prises de commandes et de +3% du chiffre d'affaires au deuxième trimestre
  • Objectif d'EBIT 2013 de 40 à 50 millions d'euros maintenu

Regulatory News:

Le conseil d'administration de Bull (Paris:BULL) (Euronext Paris: FR0010266601 - BULL) a examiné et arrêté le 24 juillet 2013 les comptes consolidés semestriels revus par les commissaires aux comptes.

Chiffres clés

1er semestre
(en millions d'euros)   2013   2012(r)   Variation
Prises de commandes*   635,5   670,3   (5,2%)
Book-to-bill*   1,05   1,09    
Chiffre d'affaires 606,1 616,7 (1,0%)**
France 334,4 350,5 (4,6%)
International   271,7   266,2   +3,8%**

EBIT*

  10,1   18,8   (8,7)
2ème trimestre
(en millions d'euros)   2013   2012(r)   Variation
Prises de commandes   398,4   335,8   +18,6%
Book-to-bill 1,18 1,02
Chiffre d'affaires   338,5   330,2   +3,4%**

Philippe Vannier, Président-directeur général de Bull a déclaré : « La situation économique reste tendue en particulier en France. Dans ce contexte, je me réjouis particulièrement de notre croissance à l'international ainsi que de la performance de notre division Sécurité. Nos nouvelles offres combinant plusieurs de nos expertises ont remporté des grands succès comme le prouve le contrat confié par la DGA pour le Système d'Information de Commandement pour plus de 40M€. De même, dans le cloud computing, nos équipes ont gagné plusieurs contrats très significatifs attestant de notre potentiel sur ce marché. Enfin, pour améliorer notre rentabilité, tout le Groupe est mobilisé pour sécuriser sur le deuxième semestre les premiers bénéfices des plans d'actions lancés. »

(r) indique dans ce communiqué que les comptes 2012 ont été retraités suite à l'entrée en vigueur au 1er janvier 2013 des amendements à l'IAS 19. Voir la section « Présentation de l'information financière et glossaire » en fin de communiqué pour plus d'information. *Voir la section « Présentation de l'information financière et glossaire » en fin de communiqué pour la définition de tous les termes de ce communiqué marqués d'un astérisque. **La variation du chiffre d'affaires est ici donnée à taux de change constants.

Au premier semestre 2013 :

  • Les prises de commandes* sont de 635,5 millions d'euros, portées par une croissance de +18,6% au deuxième trimestre, et affichent un book-to-bill* de 1,05 ;
  • Le chiffre d'affaires est de 606,1 millions d'euros, en légère baisse de 1,0% à taux de change constants, et 1,7% à taux de change courants, avec une croissance de l'activité à l'international de +3,8% compensant presque entièrement la baisse de 4,6% de l'activité en France ;
  • L'EBIT* est de 10,1 millions d'euros, en baisse de 8,7 millions d'euros par rapport au premier semestre 2012 avec des reports de recette de contrats significatifs vers le troisième trimestre et la tension observée en début d'année sur le marché IT en France, en particulier pour les dépenses d'investissements sur les infrastructures IT, qui affecte particulièrement la business line Computing Solutions ;
  • Le flux opérationnel de trésorerie* est une consommation de 108,4 millions d'euros, en forte augmentation suite à la baisse marquée de l'assiette d'affacturage ;
  • La business line Security Solutions affiche une nouvelle progression substantielle de son activité et de sa rentabilité ;
  • La combinaison des expertises de Bull au sein de nouvelles offres dites « transverses » permet à Bull de se positionner avec succès sur de nouveaux marchés, approche qui sera renforcée dans le prochain plan de développement du Groupe ;

Au deuxième trimestre 2013 :

  • Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre est en croissance à taux de change constants de +3,4%, et affiche comme prévu un rattrapage partiel de l'activité en France, avec une croissance de +1,4%, complétée à l'international par une croissance très solide de +6,0% ;
  • Bull signe plusieurs grands contrats pluriannuels, notamment dans le cloud computing et le secteur de la défense.

Perspectives

Les conditions de marché restent incertaines et les perspectives dans certaines zones géographiques, dont en particulier la France, demeurent moins favorables qu'en 2012. Sur le deuxième semestre le Groupe devrait cependant bénéficier des premiers résultats des plans d'actions sur la profitabilité lancés au premier semestre et de l'enregistrement de certaines recettes contractuelles significatives ayant glissé vers le troisième trimestre. Ainsi, le Groupe maintient son objectif d'EBIT pour l'année 2013 compris entre 40 et 50 millions d'euros.

Résultats du Groupe

Les prises de commandes du premier semestre 2013 à 635,5 millions d'euros affichent un book-to-bill favorable de 1,05. La forte croissance de l'activité commerciale enregistrée au deuxième trimestre, à +18,6% en glissement annuel, permet de limiter la baisse à 5,2% sur le semestre.

Le chiffre d'affaires enregistré sur la première moitié de l'année de 606,1 millions d'euros reflète une situation contrastée avec une croissance solide à l'international, à +3,8% à taux de change constants, tirée par l'Europe de l'Est et l'Afrique du Nord, compensant en grande partie la contraction marquée du marché en France. Sur le semestre la baisse à taux de change constants est ainsi limitée à 1,0%, et 1,7% à taux de change courants, avec un deuxième trimestre enregistrant comme prévu un certain effet de rattrapage avec un retour à la croissance à +3,4% à taux de change constants.

La marge brute est de 20,4% au premier semestre 2013. La baisse sensible en glissement annuel résulte de la combinaison d'un mix d'activité défavorable et d'une pression sur les prix dans les activités de service en France. Les gains obtenus au premier semestre sur les dépenses d'exploitation concernent toutes les natures de frais et permettent de compenser pour moitié la pression sur la marge brute. L'augmentation des projets de Recherche et Développement financés et vendus permettent notamment une diminution des frais nets de recherche et développement alors que l'effort brut total de recherche et développement est maintenu pour préparer les futures offres technologiques du Groupe dans le domaine des supercalculateurs, du cloud et des solutions de sécurité.

L'EBIT s'établit ainsi à 10,1 millions d'euros en baisse de 8,7 milllions d'euros par rapport à la même période de l'année 2012. Les frais de restructuration passent à 4,1 millions d'euros sur le premier semestre 2013 contre 0,7 millions d'euros sur la même période de 2012 et 7,3 millions sur l'ensemble de l'année passée. Ces décisions de restructuration commenceront à porter leurs bénéfices à partir du deuxième semestre 2013.

La quote-part dans les résultats nets des entreprises associées, à -1,1 millions d'euros contre un profit du même montant en 2012, prend cette année en compte Numergy qui est dans sa phase d'investissement initial. En conséquence, la part du Groupe dans le résultat net est une perte de 5,5 millions d'euros au premier semestre 2013 contre un profit de 8,5 millions d'euros un an auparavant.

Flux de trésorerie et Bilan

Le flux opérationnel de trésorerie* (cf. Annexe 3) est une consommation en augmentation de 53,9 millions d'euros à 108,4 millions d'euros au premier semestre 2013. Cette plus grande consommation de trésorerie s'explique principalement par la baisse de l'EBIT pour un montant de 8,7 millions d'euros et la variation plus importante du besoin en fonds de roulement. Celle-ci est liée pour l'essentiel à l'impact de la baisse de l'assiette d'affacturage pour 25 millions d'euros, ainsi qu'à une augmentation des stocks et des en-cours en lien avec l'exécution de grands projets et une augmentation des créances vis-à-vis de l'Etat (crédit d'impôt recherche, CICE, etc). Le flux total de trésorerie est sur le premier semestre 2013 une consommation de 124,2 millions d'euros. La trésorerie nette affiche donc, comme les années passées, une forte saisonnalité et s'établit au 30 juin 2013 à 130,6 millions d'euros. La trésorerie brute est de 195 millions d'euros au 30 juin 2013. Le Groupe dispose par ailleurs de lignes de crédit non utilisées pour un montant total de 31 millions d'euros et de la possibilité de mobiliser une portion de la créance de crédit d'impôt recherche pour un montant de 52 millions d'euros.

Avec l'entrée en application de la norme IAS 19 révisée au 1er janvier 2013, les capitaux propres (part du Groupe) ont été ramenés comme anticipé à 132,6 millions d'euros. Ils sont de 126,8 millions d'euros au 30 juin 2013.

Information sectorielle

1er semestre 2013
(en millions d'euros)  

Innovative Products

&

Computing Solutions

 

Business Integration
Solutions

  Security Solutions
Prises de commandes   381,5   182,5   71,5
Variation (%)   (11,4%)   +4,5%   +10,2%
Chiffre d'affaires 384,8 158,4 62,9
Variation (%)   (3,9%)   (1,5%)   +13,5%
Marge contributive 29,2 3,2 1,91
Variation (M€)   (8,2)   (2,1)   +1,4
Marge contributive (%)   7,6%   2,0%   3,0%
1 après prise en compte d'une charge de 0,9 millions d'euros au titre de l'APA*

Innovative Products & Computing Solutions

Innovative Products porte le développement pour le Groupe des supercalculateurs HPC et des serveurs haut-de-gamme. Computing Solutions conçoit, construit et gère des infrastructures IT critiques, dont des data centers, des infrastructures HPC et des solutions de cloud computing.

Les prises de commandes au premier semestre de l'année 2013 représentent 381,5 millions d'euros, en baisse annuelle de 11,4% sur une base de comparaison difficile. La bonne performance commerciale au deuxième trimestre, avec une croissance annuelle de +18,5% et notamment un contrat très significatif dans le cloud computing pour un industriel du CAC 40, a permis de compenser en partie l'attentisme observé sur le premier semestre dans certaines décisions d'achat.

Sur la première moitié de l'année, le chiffre d'affaires est de 384,8 millions d'euros. La baisse des investissements dans les infrastructures IT sur le marché Français, qui entraine une baisse des ventes de produits d'infrastructure, explique l'ensemble de cette baisse de 3,9% en glissement annuel. L'attentisme observé sur ce marché s'est également traduit par des reports de recettes de contrats significatifs sur le troisième trimestre. Par ailleurs, sur le reste de l'activité, la croissance des activités de service a compensé le ralentissement des activités de maintenance, et géographiquement, la croissance enregistrée à l'international n'a que partiellement compensé la baisse globale de l'activité en France.

Dans le domaine du Calcul Haute Performance (High Performance Computing, HPC), le chiffre d'affaires du semestre est en baisse légère de 1,9% par rapport au premier semestre de l'année 2012 alors que celui-ci avait bénéficié de l'impact favorable de la fin de deux projets d'installations de gros supercalculateurs.

La marge contributive combinée de Computing Solutions et Innovative Products s'établit à 29,2 millions d'euros, en baisse annuelle de 8,2 millions d'euros avec la pression sur le marché des infrastructures IT en France observée au premier semestre.

Business Integration Solutions

Business Integration Solutions assure le conseil, l'intégration et la maintenance d'applications métiers critiques, notamment pour le secteur public, les télécoms, la finance, la sécurité intérieure, l'énergie, les transports et la santé.

Les prises de commandes au premier semestre de cette année à 182,5 millions d'euros sont en croissance de +4,5% par rapport à 2012. La Business Line Business Integration Solutions a notamment remporté avec Security Solutions un contrat pluriannuel avec la DGA dans le cadre d'une offre « transverse » innovante pour une valeur totale d'environ 40 millions d'euros ainsi qu'un contrat pluriannuel dans le cloud computing.

Le chiffre d'affaires de 158,4 millions d'euros sur le semestre est le résultat d'une croissance solide à l'international ne compensant que partiellement la contraction du marché français qui, de plus, a été alimentée par des reports de décisions d'achat sur le deuxième semestre. La surcapacité enregistrée en France et la pression sur les prix n'est, sur le premier semestre, que partiellement compensée par des gains d'efficacité dans l'exécution des contrats. La politique de déploiement des centres de service et de mise en réseau de nos centres d'expertises internationaux se poursuit avec des bénéfices additionnels attendus sur le deuxième semestre. La marge contributive s'établit cependant en baisse de 2,1 millions d'euros sur le premier semestre 2013 à 3,2 millions d'euros.

Security Solutions

Security Solutions est l'industriel de la sécurité et des systèmes critiques. Security Solutions assure la conception, le conseil et l'intégration de solutions de sécurité de bout en bout.

Au premier semestre 2013, les prises de commandes sont en forte hausse à 71,5 millions d'euros. Cette croissance de +10,2% est principalement alimentée par des contrats pour des systèmes critiques dans l'aéronautique et le transport, par la croissance de l'activité de cybersecurité et une performance très solide dans le secteur de la défense.

Le chiffre d'affaires de 62,9 millions d'euros sur le premier semestre 2013 représente une croissance de +13,5% par rapport à la même période de 2012. Toutes les activités de la Business Line ont contribué à cette très bonne performance, avec une croissance plus importante à l'international. La forte progression de l'activité se traduit par une amélioration de la marge contributive de 2 points de pourcentage, soit 1,4 millions d'euros, pour atteindre 3,0%, et 4,4% avant prise en compte de la charge d'amortissement de l'APA*.

Deuxième trimestre 2013 (données non auditées)

2ème trimestre 2013
(en millions d'euros)   Innovative Products
&
Computing Solutions
 

Business Integration
Solutions

 

Security

Solutions

  Total
       
Prises de commandes 232,7 123,5 42,3 398,4
Variation (%)   +12,0%   +25,6%   +41,8%   +18,6%
Chiffre d'affaires 214,6 88,1 35,7 338,5
Variation (%)   +0,3%   +1,7%   +21,1%   +2,5%

Le deuxième trimestre 2013, est marqué par un retour à la croissance, alimenté notamment par l'effet anticipé d'un rattrapage après un premier trimestre décevant.

Les prises de commandes sont en hausse de +18,6% portées par des succès importants dans les principales business lines et l'enregistrement de plusieurs grands contrats pluriannuels. La période est également marquée par des succès très significatifs dans la commercialisation des nouvelles offres dites « transverses » combinant les expertises de plusieurs business lines.

Le chiffre d'affaires progresse de +3,4% à taux de change constants, tiré par un bond de plus de +20% de Security Solutions et géographiquement par une croissance très solide à l'international de +6,0% et comme prévu un rattrapage partiel de l'activité en France qui affiche une croissance de +1,4%.

Faits marquants

La politique de Responsabilité Sociétale d'Entreprise (RSE) de Bull a été reconnue par les agences de notation, les investisseurs et les clients. Bull est ainsi classé parmi les 10% des entreprises informatiques les mieux notées en matière de RSE par EcoVadis et s'est hissé à la onzième place du classement global des 230 sociétés cotées évaluées par le GAIA Index pour leur engagement RSE et à la troisième place des sociétés de services (26/06/2013).

Dans le domaine des supercalculateurs (High Performance Computing, HPC), Bull a inauguré le Centre d'Excellence pour la Programmation Parallèle, 1er centre européen d'excellence dédié au développement de logiciels parallèles et à l'optimisation du calcul intensif (22/03/2013). Le Groupe renforce sa présence en Europe en prévoyant de livrer un supercalculateur bullx pour le nouveau centre d'excellence tchèque dédié au calcul intensif (27/02/2013), alors que le premier des supercalculateurs bullx, intégrant la nouvelle technologie de refroidissement liquide direct permettant de réduire la consommation, a été installé sur le site de Météo-France à Toulouse (19/06/2013).

En Managed Services, Carrefour a confié à Bull sa chaine de support informatique (18/02/2013). De même en Allemagne, dans le cadre d'un contrat d'externalisation informatique sur cinq ans, Bull prendra en charge tous les services informatiques de Tele Columbus, l'un des grands prestataires allemands de télévision, internet et téléphonie haut débit sur ses sites centraux de Berlin et Hanovre. Le Groupe garantira les services suivants : accès, back-office, infrastructure, exploitation serveurs, poste de travail et services complexes de Tele Colombus (30/05/2013).

Dans le domaine de l'infogérance, l'Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) a confié à Bull l'exploitation de ses applications stratégiques ce qui représente un contrat de 6 millions d'euros. Le Groupe s'engage par ailleurs à accompagner l'ANTS dans la sécurisation et la maîtrise de ses plates-formes, en tenant compte de ses besoins d'évolution et de la variation de ses activités (26/06/2013). Enfin Agarik, filiale de Bull spécialisée dans l'hébergement et l'infogérance web, est pour la deuxième année consécutive partenaire de la BFM Académie, diffusée sur BFM BUSINESS et récompense le lauréat de la BFM Académie en lui offrant une année de services d'hébergement sur son cloud (06/06/2013).

En matière d'intégration de solutions, le ministère de la Défense fait confiance à Bull pour industrialiser sa chaîne de conception-réalisation des systèmes d'information et contribuer à la rationalisation du Système d'Information, d'Administration et de Gestion (SIAG) (23/01/2013). Par ailleurs, Bull a été retenu par l'UGAP, la centrale d'achat public, pour ses compétences en matière d'intégration de solutions de dématérialisation (31/01/2013). Bull a également été choisi par Aena Aeropuertos, premier gestionnaire aéroportuaire au monde, pour rationaliser sa gestion d'applications pour ses systèmes d'entreprise dans le cadre d'un contrat de 5 ans pour un montant total de 22,5 millions d'euros. (10/06/2013).

Dans le domaine la sécurité et l'intégration de solutions complexes, Bull a signé un contrat significatif de 40 millions d'euros, avec la Direction Générale de l'Armement (DGA) qui lui a confié la réalisation du Système d'information de combat de Scorpion (SICS) qui équipera dès 2016 l'ensemble des forces terrestres (17/06/2013). Le choix de Bull récompense l'expertise du Groupe en matière de développement de systèmes critiques et sa capacité à combiner les savoir-faire de plusieurs divisions de l'entreprise.

L'activité Security Solutions poursuit son développement dans les systèmes critiques en dotant la RATP du logiciel SafeKit pour la ligne 1 du métro parisien (25/02/2013) et poursuit sa stratégie d'innovation en fournissant une solution de télé-présence embarquée pour le Train du Futur de Bombardier (19/03/2013).

L'expertise Sécurité de Bull est par ailleurs saluée, puisqu'après avoir obtenu la certification EAL3+, le logiciel MetaPKI obtient la qualification standard de l'ANSSI. L'obtention de ces deux certificats atteste du niveau de sécurité du produit MetaPKI, une solution complète pour créer des certificats électroniques et gérer leur cycle de vie permettant de fournir des services de sécurité de haut niveau (09/04/2013). Enfin, Evidian, filiale du Groupe Bull et leader européen de la gestion des identités et des accès, a reçu le prix «Meilleure Solution IAM» aux SC Awards Europe 2013 de SC Magazine qui récompensent l'excellence en sécurité de l'information en Europe (29/04/2013).

Avertissement

Ce communiqué de presse contient des éléments fondés sur des projections ou des prévisions dont la nature est sujette à risques et incertitudes. Ainsi il se pourrait que les résultats futurs diffèrent.
Même si Bull estime que les prévisions et l'information du présent communiqué sont basées sur des hypothèses raisonnables au moment où elles ont été établies, aucune garantie ne peut être donnée sur la réalisation des objectifs ou l'atteinte des anticipations décrites dans le présent communiqué.
Ni Bull ni aucune autre société du Groupe ne donnent de garantie de quelque ordre que ce soit sur l'exactitude, la fiabilité ou la complétude des informations dans le présent communiqué et ni Bull, ni une autre société du Groupe ni ses responsables ne peuvent être tenus responsables de l'utilisation des informations de ce communiqué.

Calendrier Financier prévisionnel

24 octobre 2013   Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2013

Conférence téléphonique

Philippe Vannier, Président-directeur général du Groupe Bull, animera ce jour une conférence téléphonique afin de commenter cette communication.

horaire :   18h15 heure de Paris.
numéro d'appel : +33 (0)1 70 99 32 12.

La présentation servant de support à la conférence téléphonique sera disponible en téléchargement sur http://www.bull.fr/investisseurs/. Les analystes et investisseurs pourront participer à la session de questions & réponses qui suivra la présentation en utilisant le même numéro d'appel.

À propos de Bull

Bull est un leader des systèmes numériques critiques sécurisés. La mission du Groupe est de développer et de mettre en œuvre des solutions où la puissance et la sécurité optimisent les systèmes d'information de ses clients afin de soutenir leur activité. Bull se positionne sur des marchés à très forte valeur ajoutée : la simulation numérique, le cloud computing et les centrales numériques, l'infogérance et la sécurité.

Aujourd'hui, Bull compte 9300 collaborateurs répartis dans plus de 50 pays dont 700 personnes entièrement dédié à la R&D. En 2012, Bull a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliards d'euros.

Pour plus d'informations : www.bull.fr www.facebook.com/Bull www.twitter.com/bullfr

Annexe 1 : Extraits du compte de résultat

1er semestre 2013
(en millions d'euros)   Innovative Products   Computing Solutions  

Business Integration
Solutions

  Security Solutions   Total
Prises de commandes   34,1   347,4   182,5   71,5   635,5
Book-to-Bill   1,04   0,99   1,15   1,14   1,05
Chiffre d'affaires total 80,4 355,2 165,2 66,7
Chiffre d'affaires interne   (47,6)   (3,2)   (6,8)   (3,8)    
Chiffre d'affaires (net) 32,8 352,0 158,4 62,9 606,1
Marge contributive 7,0 22,2 3,2 1,91 34,3
Marge contributive (%) 21,2% 6,3% 2,0% 3,0% 5,6%
 
Coûts fonctionnels et transverses2 (24,2)
EBIT 10,1

1 après prise en compte d'une charge de 0,9 millions d'euros au titre de l'APA

2 dont gestion commerciale des grands comptes, résultat de change sur flux opérationnels

1er semestre 2012(r)
(en millions d'euros)   Innovative Products   Computing Solutions  

Business Integration
Solutions

  Security Solutions   Total
Prises de commandes   36,7   394,1   174,6   64,9   670,3
Book-to-Bill   1,18   1,07   1,09   1,17   1,09
Chiffre d'affaires total 85,6 371,8 167,1 58,7
Chiffre d'affaires interne   (54,6)   (2,1)   (6,5)   (3,3)    
Chiffre d'affaires (net) 31,0 369,6 160,7 55,4 616,7
Marge contributive 9,0 28,4 5,3 0,51 43,2
Marge contributive (%) 29,2% 7,7% 3,3% 1,0% 7,0%
 
Coûts fonctionnels et transverses2 (24,4)
EBIT 18,8

1 après prise en compte d'une charge de 1,3 millions d'euros au titre de l'APA

2 dont gestion commerciale des grands comptes, résultat de change sur flux opérationnels

Annexe 2 : Comptes consolidés résumés

Compte de résultat consolidé simplifié
(en millions d'euros)   1er semestre
2013
  1er semestre
2012(r)
Chiffre d'affaires   606,1   616,7

Coûts des produits et services vendus

  (482,2)   (474,8)
Marge brute 123,9 141,9
Frais de R&D (net) (5,9) (11,3)
Frais administratifs et commerciaux (107,3) (111,9)
Résultat de change sur flux opérationnels   (0,6)   0,1
EBIT*   10,1   18,8
Produits de cession et autres produits & charges opérationnels 0,4 0,1
Coûts de départs transactionnels (4,1) (0,7)
Quote-part résultats nets des entreprises associées (1,1) 1,1
Résultat Opérationnel 5,3 19,3
Résultat de change sur flux financiers (0,1) 0,1
Frais financiers nets (5,4) (4,9)
Charge d'impôts   (5,4)   (6,0)
Résultat Net   (5,6)   8,5
dont part des minoritaires   (0,1)   -
Résultat Net part du Groupe   (5,5)   8,5
         
Résultat de base par action (euros)   (0,05)   0,07
Résultat dilué par action (euros)   (0,05)   0,07
Bilan consolidé simplifié
(en millions d'euros)  

30 juin

2013

  1er janvier
2013(r)
Immobilisations corporelles & incorporelles   74,2   74,2
Goodwill 103,5 103,9
Actifs financiers non courants 37,1 37,7
Impôts différés   15,3   15,4
Actifs non courants   230,1   231,2
Stocks et en cours 89,6 79,6
Créances clients 145,4 133,8
Autres actifs courants 170,0 191,3
Placements en garantie 7,5 7,3
Trésorerie & équivalents   145,0   231,8
Actifs courants   557,5   643,8
Total de l'actif   787,6   875,0
         
Capitaux Propres – part du Groupe 126,8 132,6
Intérêts Minoritaires 0,6 0,7
Passifs non courants hors capitaux propres 233,2 236,7
Passifs courants   427,0   505,0
Total du passif   787,6   875,0

Annexe 3 : Tableau de financement

Tableau de financement
(en millions d'euros)   1er semestre
2013
  1er semestre
2012(r)
 

Année

2012(r)

EBIT   10,1   18,8   52,1
Amortissements (y compris APA)   11,1   10,5   22,1
Investissements opérationnels (11,9) (9,9) (26,5)
Variation du BFR   (117,6)   (73,9)   (30,2)
Flux opérationnel   (108,4)   (54,5)   17,5
Frais financiers nets payés (2,4) (0,6) (2,3)
Impôts payés (5,5) (6,1) (10,7)
Flux provenant des opérations non courantes   (7,9)   (9,5)   (19,5)
Flux de trésorerie   (124,2)   (70,7)   (14,9)
 
Augmentation/(diminution) de la trésorerie (128,8) (71,0) (22,2)
(Augmentation)/diminution de la dette   4,6   0,3   7,3
Variation de la trésorerie nette   (124,2)   (70,7)   (14,9)
             
Trésorerie nette*   130,6   199,1   254,9

Annexe 4 : Répartition géographique du chiffre d'affaires

Chiffre d'affaires par zone géographique
(en millions d'euros)   1er
trimestre
  2ème trimestre   1er semestre
2013   France   148,2   186,2   334,4
Europe, hors France 81,6 101,4 183
Reste du monde   37,8   50,9   88,7
  Total   267,6   338,5   606,1
2012 France 166,9 183,7 350,6
Europe, hors France 79,9 98 177,9
Reste du monde   39,7   48,5   88,2
  Total   286,5   330,2   616,7
variation
à taux de change constants
France (11,2%) +1,4% (4,6%)
Europe, hors France +2,3% +4,0% +3,2%
Reste du monde   (1,0%)   +10,0%   +5,1%
  Total   (6,0%)   +3,4%   (1,0%)

Annexe 5 : Récapitulatif trimestriel:

Chiffre d'affaires par trimestre
(en millions d'euros)   1er
trimestre
  2ème trimestre   1er semestre
2013   Innovative Products   14,9   17,9   32,8
Computing Solutions 155,3 196,7 352,0
Business Integration Solutions 70,2 88,1 158,4
Security Solutions   27,1   35,7   62,9
  Total   267,6   338,5   606,1
2012 Innovative Products 11,3 19,7 31,0
Computing Solutions 175,3 194,3 369,6
Business Integration Solutions 74,1 86,6 160,7
Security Solutions   25,9   29,5   55,4
  Total   286,5   330,2   616,7
variation Innovative Products +32,5% (9,1%) +6,0%
Computing Solutions (11,4%) +1,2% (4,8%)
Business Integration Solutions (5,2%) +1,7% (1,5%)
Security Solutions   +4,8%   +21,1%   +13,5%
  Total   (6,6%)   +2,5%   (1,7%)
Prises de commandes par trimestre
(en millions d'euros)   1er
trimestre
  2ème trimestre   1er semestre
2013   Innovative Products   16,4   17,8   34,1
Computing Solutions 132,5 214,9 347,4
Business Integration Solutions 59,0 123,5 182,5
Security Solutions   29,2   42,3   71,5
  Total   237,1   398,4   635,5
2012 Innovative Products 10,5 26,2 36,7
Computing Solutions 212,6 181,5 394,1
Business Integration Solutions 76,3 98,3 174,6
Security Solutions   35,1   29,8   64,9
  Total   334,4   335,8   670,3
variation Innovative Products +56,4% (32,3%) (7,0%)
Computing Solutions (37,7%) +18,4% (11,8%)
Business Integration Solutions (22,7%) +25,6% +4,5%
Security Solutions   (16,7%)   +41,8%   +10,2%
  Total   (29,1%)   +18,6%   (5,2%)

Présentation de l'information financière et glossaire:

Les comptes présentés pour l'année 2012 ont été retraités pour tenir compte des effets suivants:

- La norme IAS 19 révisée est entrée en application au 1er janvier 2013, entrainant pour la comptabilisation des avantages postérieurs à l'emploi (retraite, prévoyance, etc) la suppression de la méthode dite du « corridor » et de l'étalement du coût des services passés sur la durée d'acquisition résiduelle. Les comptes pour l'exercice 2012 marqués '(r)' ont été retraités pour prendre en considération (i) au compte de résultat, l'effet de la suppression des charges d'amortissement correspondantes, et (ii) au bilan, l'effet de la prise en compte dans les capitaux propres de tous les éléments non encore reconnus.

- Au début de 2013, une réévaluation de certaines activités notamment au Brésil a conduit à revoir de façon très marginale (moins de 0,5 % du chiffre d'affaires du Groupe) le périmètre des Business Lines Computing Solutions et Business Integration Solutions. Pour une comparaison annuelle plus pertinente, les données par Business Line pour l'année 2012 ont été ajustées pour refléter les périmètres actuels.

Allocation du Prix d'Acquisition (APA) : une partie du prix des acquisitions, dont celle du Groupe Amesys en 2010, est allouée à des actifs incorporels amortis dans l'EBIT.

Le ratio book to bill est le rapport entre les prises de commandes et le chiffre d'affaires de la période.

Sauf indications contraires, le Chiffre d'affaires correspond au chiffre d'affaires consolidé, avec des clients externes. La variation organique correspond à la variation à périmètre et taux de change constants.

EBIT (Earnings Before Interest and Taxes) correspond au résultat avant impôts, autres produits et charges opérationnels, autres produits et charges financiers et quote part des résultats des sociétés associées.

Endettement : financement sur cession de créances avec recours, emprunts bancaires et obligataires, crédit-bail et location, instruments dérivés passifs.

Flux opérationnel de trésorerie : flux de trésorerie avant prise en compte des frais financiers, de la charge d'impôts impactant la trésorerie et des flux des opérations non courantes.

Investissements opérationnels : acquisition d'actifs par Bull pour son propre compte ou pour le compte de clients dans le cadre de contrats d'infogérance et « Managed Services ».

La marge contributive correspond, pour chaque Business Line, au résultat avant impôts, autres produits et charges opérationnels, autres produits et charges financiers, quote part des résultats des sociétés associées, et allocation de coûts fonctionnels et transverses.

Les prises de commandes correspondent à la valeur totale ferme des contrats enregistrés pendant la période. Cette valeur totale ferme des contrats correspond à l'engagement contractuel des clients, sur lequel le management peut être amené à apporter un jugement pour les contrats de longue durée ou ceux pour lesquels l'échéance n'est pas déterminée (tacite reconduction par exemple).

La trésorerie brute est constituée de la trésorerie et équivalents de trésorerie (y compris OPCVM monétaires), de dépôts et comptes de garantie, ainsi que des comptes à terme bancaires dont la liquidité est quotidienne mais qui ne remplissent pas l'ensemble des critères, notamment de maturité, pour être présentés comme des équivalents de trésorerie. La trésorerie nette correspond à la trésorerie brute moins l'endettement.

Dans les différents tableaux, l'arrondi de la somme peut être différent de la somme des arrondis.

Bull
Relations Investisseurs :
Vincent Biraud, Tél : 01 58 04 04 23
vincent.biraud@bull.net
ou
Relations presse :
Aurélie Negro, Tél: 01 58 04 05 02
aurelie.negro@bull.net

La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 4431.810.59%
Ouverture : 4413.36
Clôt veille : 4405.66
+ bas : 4392.06
+ haut : 4432.64