Boeing continue à produire des 787 mais suspend ses livraisons

L’avionneur américain a annoncé le 18 janvier qu'il gardait son objectif de production de 10 appareils par mois. En revanche, il ne les livrera pas tant que les résultats de l'enquête ne seront pas connus.

Jean-Bernard Cadier
Le 19/01/2013 à 8:50
Mis à jour le 19/01/2013 à 8:51
Boeing conserve son objectif de production (DR)

Aux Etats-Unis, les autorités de l'aviation civile demandent à leurs homologues japonais de rendre au plus vite leurs conclusions sur les incidents qui ont cloué au sol tous les  787. En attendant,

Boeing a décidé de suspendre la livraison des appareils jusqu'à ce que l'autorité fédérale américaine d'aviation autorise à nouveau les 787 à voler. En revanche, l'avionneur a décidé de ne rien changer à son rythme de production.

En fait, cela coûterait plus cher à Boeing d'arrêter sa production que de faire des modifications a posteriori. Les usines Boeing continuent de fabriquer des 787 au rythme habituel, soit cinq appareils tous les mois, avec l’objectif d’atteindre 10 appareils par mois avant la fin de l’année.

Avion vendu à perte

En fait, Boeing fait le pari qu’une solution sera trouvée rapidement et qu’il coûterait moins cher de faire des modifications a posteriori plutôt que d’arrêter la production.

Depuis le début, cet avion est un immense pari, qui a couté très cher. Et Boeing savait que pendant des années, l’avion serait vendu à perte.

Le dernier incident alourdit la facture. Mais paradoxalement, au regard de l’ensemble des évènements, il est considéré comme un incident de parcours avec des sommes relativement modestes à condition que l’on trouve de l’argent rapidement.

Sondage

Emploi: l'été est-il un moment propice pour postuler?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 %
Ouverture :
Clôt veille :
+ bas :
+ haut :

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel