BFM Awards Lyon: le palmarès

Ce mardi soir, les BFM Awards ont récompensé les entrepreneurs du Rhône-Alpes. Découvrez ici les lauréats.

Emmanuel Duteil
Emmanuel Duteil
Le 20/11/2012 à 20:00
Mis à jour le 20/11/2012 à 20:23
La Chambre de commerce et d'industrie de Lyon, lieu de prestige pour les BFM Awards 2012 en Rhône-Alpes (Flickr/Steven Dutartre)

C’était la troisième édition ce mardi 20 novembre des BFM Awards Lyon avec cette année Toyota comme partenaire. Tous les deux ans, BFM Business vient récompenser l’excellence entrepreneuriale des patrons et managers basés dans cette région. A chaque fois, l’idée est de mettre l’accent sur ces entreprises qui performent dans un contexte parfois compliqué.

Lors d’une grande cérémonie à la Chambre de Commerce de Lyon, cinq prix ont été dévoilés ce soir:

- Manager Rhône Alpes
- Entrepreneur
- Saga Familiale
- Green Business
- Et les prix spéciaux du jury

La prochaine édition aura lieu au début de l’année prochaine pour les BFM Awards Ile-de-France, toujours avec Toyota comme partenaire.

Le palmarès 2012 des BFM Awards Lyon

> AWARD DE L'ENTREPRENEUR - Boris Saragaglia, fondateur de Spartoo

Spartoo veut accélérer sur les marchés européens.

Le site de vente de chaussures et d'accessoires sur Internet a levé en octobre 25 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques. C’est sa plus grosse levée de fonds.

Le site, lancé par Boris Saragaglia en 2006 à seulement 23 ans, propose aujourd’hui 700 marques et 30 000 modèles. A ce titre, il se présente comme le leader du secteur.

Spartoo est aujourd’hui présent dans une vingtaine de pays en Europe. Il a réalisé, en 2011, 100 millions d'euros de chiffre d'affaires. Ce qui représente une progression de 70 % par rapport à 2010. L’entreprise est rentable depuis 2009 en France. Spartoo emploie aujourd’hui 180 personnes.

> AWARD DU GREEN BUSINESS - Jean-Frédéric Geolier, fondateur de 1001 repas

1001 repas ou la chasse au gaspillage.

L’entreprise, crée en 1997 par Jean-Frédéric Geolier, réalisera plus de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année. 60% du chiffre d'affaires est assuré par les cantines scolaires. 55 000 repas sont aujourd’hui servis dans 255 établissements.

1001 repas compte 600 salariés. L’entreprise s’est fortement développée autour du concept original du «Zéro Gaspil'®» lancé en 2007. Le but : lutter contre le gaspillage dans les restaurants des établissements scolaires et d’entreprises. Un concept qui fonctionne…

L’entreprise s’est développée cette année à Paris, avec trois nouveaux contrats (dont la préfecture de Cergy-Pontoise et l’université de Sarcelle). Pour l’avenir, 1001 repas entend booster sa force de vente pour continuer à développer sa croissance interne.

> AWARD LE MANAGER BFM RHONE-ALPES - Erick Méjean, directeur général de Lamberet

Lamberet ou le retour après une sortie de route.

Le groupe a failli disparaitre à la fin des années 2000. Une nouvelle direction est arrivée aux commandes en 2009 avec comme leitmotiv : innover.

En trois ans seulement, Lamberet a révolutionné le marché des semi-remorques frigorifiques en déclinant une offre dédiée à chaque métier. Lamberet est le seul carrossier à proposer une gamme dont le volume s’étend de 1 à 100 m3.

Il a surtout lancé cette année une révolution dans la logistique urbaine… C’est-à-dire un camion capable de circuler en ville dans des endroits difficilement accessibles. Il emploie aujourd’hui près de 600 salariés et compte embaucher en France.

> AWARD DE LA SAGA FAMILIALE - Famille Souvignet, de La Boule Obut

Une famille qui pointe à la perfection.

La Boule Obut, créée en 1955, est le leader mondial de la fabrication de boules de pétanque. C’est la même famille aux commandes depuis trois générations et la quatrième se prépare. L’entreprise, 100% française, produit 300 000 boules par mois. Elle regroupe pas moins de 6 métiers : forge, soudure, usinage, polissage, traitement thermique, traitement de surface.

Le chiffre d’affaires est aujourd’hui d’environ 17 millions d’euros. L’entreprise qui compte plus de 100 salariés réalise 88% de son chiffre d'affaires en France.

Elle vient de lancer, à son siège, un grand concept de "carré pétanque". Un complexe unique dédié à la pétanque, avec musée, 4 pistes couvertes, restaurant et salles de séminaire.

> PRIX SPECIAUX - Laurent de La Clergerie, fondateur de LDLC

Un site créé par hasard devenu un géant du web français.

Laurent de La Clergerie, a lancé, en 1997, LDLC presque par hasard. Il a commencé par vendre un livre. A l’époque, les transactions par Internet n’existaient pas. Il fallait faire des chèques. Depuis, il a abandonné les livres pour les produits high-tech. Il propose 700 marques et 38 000 références. Il compte 3 millions de visiteurs uniques par mois.

Coté en bourse le site devrait réaliser près de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année. LDLC emploie plus de 300 salariés. Début 2012, le Groupe a décidé de se lancer dans le développement de franchises. L’objectif de LDLC.com est d’ouvrir 15 boutiques en trois ans et 40 boutiques en cinq ans. Et tout simplement de devenir le leader français de la distribution de produits high-tech off et online.

> PRIX SPECIAUX - Anne-Sophie Pic, de La Maison Pic

La tête dans les étoiles.

Anne-Sophie est la seule femme chef triple étoilée de France. C’est la quatrième génération à la tête de la Maison Pic à Valence, dans la Drôme. Le restaurant lancé par son arrière-grand-mère est une des tables les plus prisées de France.

Après avoir lancée Lausanne, Anne-Sophie Pic se partage depuis quelques mois avec Paris. Elle vient d’y lancer la « Dame de Pic ». Cette première adresse parisienne est la table dont tout le monde parle en cette rentrée.

Les dossiers de BFMTV

Sondage

Les hauts fonctionnaires doivent-ils faire un geste pour les autres ?
La bourse en direct La bourse en direct
CAC 40 4431.810.59%
Ouverture : 4413.36
Clôt veille : 4405.66
+ bas : 4392.06
+ haut : 4432.64

Les chroniques

Les coulisses de l'entreprise
Écoutez les tout de suite avant qu'on vous l'apprenne demain... Les coulisses des entreprises avec la rédaction du magazine Chalenges. Du lundi au vendredi à 6h35.
Les chroniques de Les coulisses des entreprises
Jean-Marc Daniel
7h40 : la chronique de Jean-Marc Daniel, professeur d'économie à l'ESCP Europe
Les chroniques de Jean-Marc Daniel