Non, James Bond n'est pas bisexuel

Une scène du dernier film a semé le trouble parmi les fans du très viril 007. John Logan et Daniel Craig défendent l'hétérosexualité du célèbre agent.

David Namias
Le 07/11/2012 à 12:52
Mis à jour le 07/11/2012 à 13:16
Javier Bardem (Silva) et Daniel Craig (James Bond) à une soirée de présentation de Skyfall à Mardrid.  (Pierre-Philippe Marcou/AFP)

Roger Moore sur BFMTV revient sur 50 ans de James Bond


Skyfall, un James Bond grand cru


Dans une scène de Skyfall, le dernier James Bond au cinéma depuis le 26 octobre, l'agent 007 est ligoté sur une chaise et doit faire face à "l'intimidation sexuelle" du méchant de l'épisode, alias Javier Bardem tout en blond platine.

Il n'en fallait pas plus pour déchaîner les passions dans les médias anglo-saxons sur la sexualité supposée de James Bond, qui reste un sujet ultra-sensible.

"L'homo-érotisme a toujours été présent"

Dans une interview au Hollywood Reporter, John Logan justifie cette approche inédite par les besoins de l'histoire, à l'exclusion de toute autre considération. "Certains pensent que Bond est bi parce que, en réalité, je suis moi-même homosexuel, mais ce n'est pas vrai du tout", précise le scénariste du dernier James Bond, John Logan.

"Sam (Mendes, le réalisateur ndr) et moi en avons parlé. Dans les James Bond, il y a tellement de scènes où l'agent se retrouve en face à face avec le méchant, que ce soit le Docteur No ou Goldfinger, que ce genre de scène est devenu galvaudé", justifie-t-il. "On s'est dit que ce frapperait les téléspectateurs, ce serait une scène impliquant une forme d'intimidation sexuelle. L'homo-érotisme a toujours été présent dans les James Bond avec des personnages comme Scaramanga dans L'Homme au pistolet d'or, ou Dr. No. Donc, on a voulu jouer cette carte", ajoute Logan.

Daniel Craig : "Où allez-vous chercher ça ?"

Lors d'une conférence de presse, l'acteur du rôle-titre s'était étonné de cette interprétation. "Où allez-vous chercher tout ça", avait-il lâché. "Je ne vois pas le monde à travers des divisions sexuelles" avait-il ajouté. Il n'empêche, nier l'ambivalence de la scène incriminée est sans doute peine perdue.

Javier Bardem, l'acteur qui joue Silva, le "méchant", préfère quant à lui laisser planer l'ambiguïté et laisser tout un chacun se faire sa propre idée. Mieux il explique que l'intention du réalisateur Sam Mendes était bien de créer une "gêne" de rendre les gens "mal à l'aise". "Cette option était dans le script" ajoute-t-il.

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?

Les bons plans avec iGraal

Code promo Pixmania
La culture enfin accessible pour tous
Code promo Amazon
CD, DVD, blu-ray, livres et jeux video
Code promo Priceminister
Cap sur les bons plans culturels
Code promo Micromania
Tout l'univers des jeux vidéo