La presse quotidienne régionale est en crise

Près de 80% de la PQR ne sera pas en vente dans les kiosques ce jeudi. C’est le résultat d’un appel syndical à la grève générale. La Fédération des travailleurs des industries du livre et du papier demande l’intervention du gouvernement pour contrer les nombreux plans sociaux qui menacent.

Anna Moreau | Frédéric Pilard | Céline Blampain
Le 05/07/2012 à 8:11
Mis à jour le 05/07/2012 à 8:46

''La presse payante se vend de moins en moins. Il y a une érosion quotidienne. Pour autant elle a au moins encore une belle décennie devant elle. Il faut profiter de cette décennie pour préparer les salariés à de nouveaux métiers et non pas proposer des licenciements drastiques'' commente Gérard Pitocchi, syndicaliste CGT à Nice-Matin.

Certaines régions perdront leur seule et unique parution locale.

Le Groupe Hersant Média qui détient le titre doit trouver un repreneur ou obtenir l’aide que les salariés demandent. Car si le groupe met la clé sous la porte, certaines régions perdront leur seule et unique parution locale.

Les quotidiens régionaux n’ont pas su s’adapter à une population plus urbaine, à la concurrence des gratuits et avec internet ils ont perdu le marché des petites annonces. Mais le vrai problème disent les spécialistes c’est que la PQR coûte trop cher : ''on n’a pas réglé le problème industriel de la diffusion. On a laissé les choses s’envenimer depuis 30 ans. On a de très gros sureffectif dans les imprimeries et dans les circuits de diffusion'' explique Patrick Eveno, historien des médias.

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?

Les bons plans avec iGraal

Code promo Pixmania
La culture enfin accessible pour tous
Code promo Amazon
CD, DVD, blu-ray, livres et jeux video
Code promo Priceminister
Cap sur les bons plans culturels
Code promo Micromania
Tout l'univers des jeux vidéo