Ken Loach enivre avec La part des anges

Dans La part des anges, Ken Loach raconte l’histoire de jeunes délinquants condamnés à des travaux d’intérêts généraux, mais sauvés par le whisky. Une comédie drôle et sensible sur fond crise sociale qui déjà valu au réalisateur le prix du Jury à Cannes.

Cécile Tran Tien
Le 26/06/2012 à 12:14
Mis à jour le 26/06/2012 à 13:03

Fidèle à ses habitudes, le réalisateur britannique s’est intéressé aux jeunes des quartiers défavorisés de Glasgow. Pour aborder les thèmes du chômage et de crise sociale, Ken Loach a préféré l’humour et une bonne dose l’alcool pour faire passer son message. "Ça devrait être comme le whisky, vous aimez ce que vous goûtez. Mais ensuite, il y a l’arrière-goût et il est encore meilleur", confie-t-il. Comme dans la majorité de ses films, Ken Loach mise sur l’authenticité en choisissant des acteurs amateurs. Pour le premier rôle, le cinéaste a même fait jouer un chômeur, Paul Brannigan. Ken Loach signe une comédie sincère et hilarante entre distillerie et déboires avec la police, à consommer sans modération.

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?

Les bons plans avec iGraal

Code promo Pixmania
La culture enfin accessible pour tous
Code promo Amazon
CD, DVD, blu-ray, livres et jeux video
Code promo Priceminister
Cap sur les bons plans culturels
Code promo Micromania
Tout l'univers des jeux vidéo