Cinq choses que vous ne savez pas sur Alfred Hitchcock

Le film "Hitchcock" sort mercredi au cinéma. L'occasion de découvrir la face cachée du maître du suspens.

Magali Rangin
Le 05/02/2013 à 14:35
Mis à jour le 05/02/2013 à 23:21
Alfred Hitchcock et sa femme, Emma, en novembre 1955. (Wikimedia - CC)

On connaît le penchant d'Alfred Hitchcock pour les blondes à chignon, moins celui pour les quiches lorraines. Voici quelques petites manies et autres obsessions d’un réalisateur de génie qui a marqué le cinéma et terrorisé des générations entières de cinéphiles.

> Un amour de quiche lorraine

Hitchock était un grand gourmet. Philippe Noiret, qui a joué dans l’Etau, en 1969, racontait ainsi comment Alfred Hitchcock avait interrompu une scène pour lui demander son avis sur un pâté qu’il devait déguster pour le film. Le réalisateur au physique rebondi avait un amour immodéré pour la quiche lorraine. Sa recette figure même dans le Celebrity Cookbook. Et dans La main au collet, en 1955, Cary Grant déguste une quiche lorraine qu'il qualifie de "légère comme l'air".


> Un traumatisme d'enfance

Hitchcock était pétri d’angoisses et de phobies, qui ressurgissent dans ses films. On retrouve par exemple le thème récurrent de l’innocent condamné à tort, dans Jeune et innocent, Les 39 Marches, La mort aux trousse, Mais qui a tué Harry. Une anecdote racontée par Hitchcock lui-même explique cette crainte.

Alors qu’il était enfant, il avait été envoyé par son père au poste de police muni d’une lettre. Après avoir lu la lettre, le policier l’arrête pendant dix minutes, avant de le relâcher en lui expliquant "voilà ce qui arrive aux gens qui se comportent mal". Traumatisé par l’épisode, Hitchcock avait une peur panique de la police.

Sa phobie des oeufs a semble-t-il moins influencé sa filmographie.

> Le figurant gratuit

Hitchcock est célèbre pour ses apparitions furtives dans ses films. Il se montre ainsi dans la plupart de ses films. Plusieurs sites les recensent, images à l'appui. Si elles sont devenues un jeu pour les fans, ses premières apparitions servaient à palier le manque de moyens pour payer des figurants. Dans Psychose, il porte un chapeau de cow boy, dans Fenêtre sur cour, il est un réparateur de pendules. Parfois on ne voit que sa silhouette (Complot de famille) ou l'on entend que sa voix (Le faux coupable). Ses apparitions sont parfois pleine d'humour, comme dans Lifeboat, où il figure sur une publicité pour un régime amaigrissant dans le journal.

> Hitchcock et James Bond

Hitchcock était ami avec Albert Brocoli, le célèbre producteur de James Bond. Une scène de Bon baisers de Russie avec un hélicoptère est ainsi très fortement influencée par la célèbre scène où Cary Grant est poursuivi par un avion dans La mort aux trousses.

> Les phobies des autres

Celui qui disait "tout le monde aime avoir peur" était aussi un grand taquin à l'humour parfois un peu bizarre. Tippi Hedren a ainsi eu du mal à se remettre du tournage de Pas de printemps pour Marnie puis de celui des Oiseaux. Hitchock avait offert à Melanie Griffith, la fille de Tippi Hedren, une poupée à l'effigie de sa mère, dans un cercueil.



Il était souvent infâme avec les acteurs et l'équipe de ses films, et ses blagues était parfois plus morbides que drôles. Il se plaisait à chercher les phobies de gens avec qui il travaillait, pour leur faire de petits "cadeaux", comme une boîte pleine d'araignées ou de souris.

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?

Les bons plans avec iGraal

Code promo Pixmania
La culture enfin accessible pour tous
Code promo Amazon
CD, DVD, blu-ray, livres et jeux video
Code promo Priceminister
Cap sur les bons plans culturels
Code promo Micromania
Tout l'univers des jeux vidéo