Johnny Hallyday : "La gauche pousse vers la médiocrité"

Signée par la romancière Amanda Sthers, la biographie de Johnny Hallyday fait partie des ouvrages les plus attendus de ce début 2013.

A.S.
Le 05/02/2013 à 18:20
Mis à jour le 08/02/2013 à 13:01
Dans "Dans mes yeux", Johnny Hallyday se confie comme jamais auparavant sur sa vie et sa carrière. (Yuri Kadobnov - AFP)

Johnny Hallyday, des accidents de santé à répétition


Johnny Hallyday fait son grand retour avec L'Attente, un album très rock


Dans mes yeux, la biographie de Johnny Hallyday, signée Amanda Sthers et éditée chez Plon, sortira dans deux jours en librairies, le 7 février. Et s'annonce d'ores et déjà comme un best-seller. Le chanteur s'y confie sur sa longue carrière mais aussi sur ses récents problèmes de santé.

Johnny intime

Pour cet ouvrage très attendu mais longtemps gardé secret, la romancière a suivi Johnny Hallyday pendant plusieurs mois, jusque dans l'intimité de sa vie de famille, à Los Angeles, pour recueillir ses confidences.

L'hebdomadaire L'Express a publié quelques extraits de l'ouvrage, dès ce mardi. Johnny y livre notamment son sentiment à l'égard de la France d'aujourd'hui.
"On a souvent dit que je m'étais barré (en Suisse, ndlr) pour ne pas payer d'impôts. C'est en partie vrai, mais c'est aussi parce que c'est épuisant cette ambiance", peut-on notamment lire.

"Je me suis senti trahi, accusé à tort, sali"

"Je me suis toujours demandé pourquoi aux Etats-Unis quand t'as une belle voiture, les mecs sourient et te disent formidable, et en France on te traite de voleur. Sale mentalité, pour un pays dont j'ai porté les couleurs, qui a bien voulu faire de moi son emblème quand c'était nécessaire, je me suis senti trahi, accusé à tort, sali", poursuit Johnny Hallyday.

Et le chanteur de confier, à propos de la politique française : "Je n'aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça. Je ne suis pas pour que les gens pauvres le soient. C'est malheureux, il faut les aider. Mais pas en leur faisant l'aumone [...]. Je n'aime pas les sociétés d'assistés [...]. Je n'aime pas qu'on me fasse passer pour un type sans coeur sous prétexte que j'ai une sensibilité de droite".

Une attente alimentée par des tweets

Très complices, Amanda Sthers et Johnny ont fait monter le suspens autour de la sortie du livre ces derniers jours, via leurs comptes Twitter respectifs.



La question du jour

Pensez-vous qu'il fallait interdire les manifestations de Barbès et Sarcelles?

Les bons plans avec iGraal

Code promo Pixmania
La culture enfin accessible pour tous
Code promo Amazon
CD, DVD, blu-ray, livres et jeux video
Code promo Priceminister
Cap sur les bons plans culturels
Code promo Micromania
Tout l'univers des jeux vidéo