Berlinale : les femmes d'âge mûr en vedette de la sélection

Le prestigieux festival de cinéma de Berlin remet samedi soir son Ours d'or, équivalent de la Palme d'or cannoise. La sélection 2013 fait la part belle à des figures de femmes épanouies.

M. T. avec AFP
Le 16/02/2013 à 11:41
Mis à jour le 16/02/2013 à 11:43
Catherine Deneuve lors de la présentation du film "Elle s'en va", vendredi 15 février à Berlin. (Johannes Eisele - AFP)

Quel film pour empocher l'Ours d'or, le trophée suprême du prestigieux festival de cinéma de Berlin ? Avant l'annonce du palmarès par le réalisateur chinois Wong Kar Wai, président du jury, samedi soir, la sélection a déjà dévoilé une grande gagnante : la vieillesse épanouie.

Parmi les 19 films présents en compétition de la 63e Berlinale, jugée "assez moyenne" par les critiques, les femmes d'âge mûr ont ainsi été mises en vedette par les cinéastes, soucieux de montrer, quel que soit le pays, que vieillir peut aussi être l'occasion de se réinventer.

Deneuve en sexagénaire à la recherche d'elle-même

Sur ce thème, Elle s'en va, de la réalisatrice française Emmanuelle Bercot avec Catherine Deneuve, a été très applaudi lors de sa projection. Ce film, l'un des trois à défendre les couleurs de la France, raconte l'histoire de Bettie, sexagénaire à la recherche d'elle-même, révélant derrière l'actrice mythique une femme irrésistible d'authenticité.

La préférence des critiques semblait toutefois aller à Gloria, du Chilien Sebastian Lelio, avec dans le rôle titre Paulina Garcia, surtout connue pour ses rôles à la télévision, qui interprète une presque sexagénaire elle aussi déterminée à être heureuse en dépit des coups durs de la vie.

Autre femme d'âge mûr, mais cette fois dans un drame roumain, Pozitia Copilului (Child's pose) de Calin Peter Netzer. Une mère faisant partie des nouveaux riches fait tout pour sauver son fils après qu'il a tué un adolescent au volant de sa voiture.

Autre favori, un huis clos de Panahi

Fidèle à sa tradition de festival engagé politiquement, la Berlinale présentait également en compétition Pardé (Closed Curtain), le dernier long métrage de l'Iranien Jafar Panahi assigné à résidence dans son pays.

Ce huis clos à deux personnages, dans lequel apparaît le réalisateur, montre combien l'oppression affecte sa vie et son travail. Le film était donné favori par le Tagesspiegel allemand.

Camille Claudel superstar ?

Parmi les autres films bien placés dans les pronostics figure Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont, avec Juliette Binoche dans une interprétation impressionnante de la célèbre artiste, maîtresse et inspiratrice d'Auguste Rodin, internée dans un asile par sa famille. L'actrice joue aux côtés de vrais patients d'un établissement psychiatrique.

Troisième et dernier film français en compétition, La religieuse de Guillaume Nicloux s'inspire du roman de Diderot, avec la jeune Belge Pauline Etienne dans le rôle principal aux côtés d'Isabelle Huppert et de Louise Bourgoin.

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?

Les bons plans avec iGraal

Code promo Pixmania
La culture enfin accessible pour tous
Code promo Amazon
CD, DVD, blu-ray, livres et jeux video
Code promo Priceminister
Cap sur les bons plans culturels
Code promo Micromania
Tout l'univers des jeux vidéo