Bardot exprime son "ras-le-bol" de la France dans Nice-Matin

"J'en ai plein le c... !" Dans une interview à Nice-matin samedi, Brigitte Bardot déclare sans détour qu'elle "ne supporte plus la France" et qu'elle est prête après Gérard Depardieu à partir en Russie.

A. L. et M. T. avec AFP
Le 04/01/2013 à 22:05
Mis à jour le 05/01/2013 à 8:28

Abattoirs : Bardot s'attaque à des ministres


Daniel Cohn-Bendit parle de Depardieu et Bardot comme des "crétins finis"


Trop, c'est trop. Dans une interview à Nice-Matin publiée samedi, Brigitte Bardot exprime son "ras-le-bol" de la France. Et encore : elle reste polie.

A la question de savoir si elle quitterait Saint-Tropez, BB répond : "J'en ai plein le c... Ras-le-bol ! Je ne supporte plus ce pays. Depuis Sarkozy et ses promesses non tenues, personne ne répond à mes requêtes. Cela me met dans une douleur et une rage folle de voir cette impuissance".

Comme Gérard Depardieu, fraîchement naturalisé russe par Vladimir Poutine et qui a écrit dans une lettre son amour de la Russie, BB rêve à son tour de mettre cap à l'est, et chante également les louanges du président russe.

Poutine a "beaucoup d'humanité"

Pour l'actrice, Vladimir Poutine a "beaucoup d'humanité" et lui a accordé la plupart de ses demandes. "Il a fait plus pour la protection animale que tous nos présidents successifs." Avant d'ajouter que "là-bas (en Russie), ils n'ont pas l'Aïd-el-Kébir".

>> Bardot demande la nationalité russe pour sauver deux éléphantes

Connue pour ses positions de défense envers les animaux, Brigitte Bardot a envisagé après Gérard Depardieu de prendre la nationalité russe, si deux éléphantes du cirque Pinder suspectées de tuberculose étaient euthanasiées. Sa fondation avait demandé à la préfecture du Rhône d'ordonner la "saisie" des deux pachydermes pour les lui confier au lieu de les euthanasier.

La question du jour

Comprenez-vous que la mairie du 6e arrondissement à Paris veuille "évincer systématiquement" les Roms?