En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La scène reprochée à "Plus belle la vie", où l'un des personnages apprend à rouler un joint.
 

La Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) a saisi le CSA à la suite d'un épisode de la série "Plus belle la vie", diffusée le 3 mars sur France 3, expliquant comment réaliser un joint.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    C'est de l'information pour moi.

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    BOF !

  • richard
    richard     

    ce feuilleton ou il y a plus de mort d'escroqueries, de tromperies ,et maintenant des joints montre une image bien éloigné de la France réel, est ce que Marseille est le reflet de ce feuilleton sans fin qui nous montre le vrai visage de la ville, les marseillais sont tous pourris ,ou ils doivent porter plainte contre cette série qui les ridiculisent

  • HEPHENDY
    HEPHENDY     

    Messieurs les censeurs! Je vous rappelle que vous affichez la photo d'une personne roulant un joint. Alors je ne vois pas pourquoi je serais censuré.
    Aux belles heures de la télé de papa, les programmes se devaient d'être pédagogiques. Cette production aux scénarios improbables revient aux fondamentaux. Pourquoi se plaindre? Bientôt, nous aurons droit à un cours magistral sur la turlute et qui sait, bien lancés, ils pourrait nous offrir la démonstration d'une magnifique sodomie. Alors, pas belle la vie?

  • Lana Che
    Lana Che     

    L'argument selon lequel la série "PBLV" traite de sujets de société, donc de la drogue par exemple, est irrecevable dans le scénario proposé. Il est scandaleux qu'une production grand public se permette une interprétation aussi tordue des recommandations du CSA. J'espère que, cette fois, le CSA saura envoyer un message fort et marquant, même s'il s'agit d'une série, par ailleurs appréciée.

Votre réponse
Postez un commentaire