En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le journal s'excuse pour un incident qui s'est produit "sans le moindre aval de la direction".
 

Les deux journaux concernés par la destruction de 50.000 documents photographiques originaux ont publié un communiqué de presse. "Le Monde" s'excuse, mais déplore que le photographe ait stocké ses archives sans en avertir personne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • regislion
    regislion     

    Demander à des journalistes de s'excuser,revient à attendre le gros lot du loto.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Coucou, je suis un professionnel et j'ignore tout des solutions pour sécuriser mes documents ... Non mais on va où là ?

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    déjà que la santé financière de le monde n'est pas brillante... les dommages et intérêts vont l'achever !! ça fera des économies de subventions... à moins que l'état lui prête du pognon pour cause de nécessaire diversité de la presse...

  • barbe69
    barbe69     

    Il est étonnant, si ces documents sont si précieux, de ne pas avoir signé un protocole d'accord concernant l'archivage. Surtout pour des documents argentiques qui demandent des conditions de stockages en local conditionné.
    Et je pense que Le Monde a des procédures et protocoles d'archivage concernant les documents photographiques auquel ce photographe aurait pu se raccrocher, si , bien entendu, il avait signé un arrangement ou un contrat de conservation.... Ce qu'il n'a pas fait à priori...
    Mais si l'on peut archiver ce que l'on veut au Monde sans avertir qui que ce soit ... Praemonitus praemunitus.....

Votre réponse
Postez un commentaire