En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La tombe d'une reine pharaonique inconnue a été découverte sur le site d'Abou Sir, au sud-ouest du Caire (photo d'illustration).
 

Des archéologues tchèques ont mis à jour la tombe d'une reine pharaonique jusqu'ici inconnue, au sud-ouest du Caire, sur le site d'Abou Sir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Budelberger
    Budelberger     

    Une « reine “pharaonique” », c’est nouveau, ça, comme une « reine “tsarienne” »… À moins de donner à « pharaonique » son sens “ethnique” d’Égyptien “de souche”, c’est à dire « pas Arabe »… Ce qui n’est pas évident – elle pouvait être une princesse étrangère, après tout –, à la simple vue d’une momie – au fait ! on parle de la tombe, mais pas du corps : elle était vide ?….

    Cette modeste souveraine ne possédait que trente ustensiles – preuve que la femme est née pour la cuisine ?… –, en calcaire et en cuivre : alors, je suis plus riche qu’elle, avec mon précieux (petit) vase d’albâtre égyptien, tout d’une pièce !

    Quant aux ouvriers, ils sont incorrigibles ! même en ~2400, ils ne pouvaient s’empêcher de couvrir les murs de graffitis ! Je n’ose imaginer les dessins explicites adressés à la mémoire de la reine Khentkaws III (Ḫntkȝw=s III) !…

  • dani42
    dani42     

    Enfin une bonne nouvelle aujourd'hui.

Votre réponse
Postez un commentaire