En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Sylvain Bourmeau et Jérôme Béglé ne partagent pas le même avis sur "Soumission", le dernier livre de Michel Houellebecq.
 

La sortie du dernier ouvrage de Michel Houellebecq est précédée comme souvent d'une polémique. BFMTV a demandé leur avis à deux critiques qui ont des positions opposées sur "Soumission".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • 156156
    156156     

    ou quand une certaine vérité dérange!!!!!!!!!!!!

  • snatch
    snatch     

    Une question nulle et non avenue.......Chacun est libre de lire ce qu'il veut.....et t'en tirer sa propre analyse......surtout pas celle de la bien-pensance qui prône la pensée unique.

  • La comtesse
    La comtesse     

    Préface du livre d' Hamid Zanaz par Michel ONFRAY : L'impasse islamique.
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    signé :

    Michel Onfray

    BLACKJAK
    BLACKJAK      (réponse à La comtesse)

    "Depuis un tweet sur la "théorie du genre" et quelques déclarations sur France inter, Michel Onfray est devenu un traître à la cause, véritable paria de son camp. Le philosophe est désormais qualifié de réactionnaire ou de "Finkielkraut bis" par des médias plutôt marqués à gauche et qui s'érigent en gardiens du temple de la pensée — de gauche — autorisée.
    Il aura suffi d’une sortie à Michel Onfray pour devenir le paria de son propre camp. Autrefois philosophe favori de la gauche, depuis ses récentes prises de position, Michel Onfray est traité en traître à la cause.
    Sa faute ? D’abord, d'avoir posté un tweet le 10 septembre relevant plus du bon sens que de l’idéologie : « Et si à l’école, au lieu de la théorie du genre et de la programmation informatique, on apprenait à lire, écrire, compter, penser ? »

    BLACKJAK
    BLACKJAK      (réponse à BLACKJAK)

    Daoud Boughezala: Un journaliste de BFM Business a noté que la plupart de nos confrères recevaient Éric Zemmour comme Jean-Marie Le Pen il y a vingt ans. Comment expliquez-vous la violence des polémiques déchaînées par Le Suicide français ?

    Michel Onfray: La France est dans une situation de guerre civile, et l’on n’est plus capable de débattre. L’insulte a remplacé le débat et le mépris de l’auteur a pris la place de l’analyse du livre. Le spectacle télévisuel, avec ses petites phrases, fait l’économie de la lecture de l’ouvrage incriminé pour monter en épingle ce qui va donner lieu à une chasse aux sorcières qui se terminera au bûcher. Ce qui a été dit à la télévision ou dit à la presse suffira au journaliste, que les cadences de parution et l’espace réduit offert dans son support contraignent à la superficialité : nul besoin de lire un livre, ce qui, dans le cas d’Éric Zemmour, suppose l’humilité d’une grosse journée de lecture, si on est payé aussi cher en n’ayant pas lu ! Si on n’a pas trouvé quelque chose à monter en épingle, alors on invente, on suppose, on suppute, on lit entre les lignes, on cherche les motivations inconscientes et, bien sûr, on les trouve. La télévision de Polac fait désormais la loi : c’est la télévision du grand bordel où, sous prétexte de liberté libertaire alors qu’il n’y a que loi de la jungle, le plus fort en gueule, le plus spectaculaire, le plus provocateur a toujours raison sur celui qui veut argumenter un tant soit peu. C’est la télévision du marché qui fait la loi en scotchant le téléspectateur devant son écran, non pas avec des idées, des arguments, des développements, un langage châtié, mais avec des attaques ad hominem, des grossièretés, des provocations, des vulgarités.

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à BLACKJAK)

    Merci de votre info !
    Bientôt la réouverture du goulag ou de l' hôpital psy pour les déviants de la pensée convenue, comme au bon vieux temps des nostalgiques totalitaires du stalinisme sournois qui s' avance masqué !

    Lola 13
    Lola 13      (réponse à La comtesse)

    Vous etes attendue.

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à La comtesse)

    Tous connaissent les idées d' extrême droite d' Onfray, bien sur !
    Un anarchiste libertaire de droite, enfin un !!! Haro sur lui ?
    Sourire...

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à La comtesse)

    Les beaux esprits vont ils demander sa suspension de France Culture ?

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à La comtesse)

    Accepter le débat contradictoire, honneur de la France depuis le siècle des lumières qui s' éteint avec les inquisiteurs modernes, va devenir une rareté dans la France du XXI° siècle !

  • La comtesse
    La comtesse     

    Préface du livre d' Hamid Zanaz par Michel ONFRAY : L'impasse islamique.
    « En France, critiquer le christianisme est souvent de bon ton. Voire progressiste. Par contre, dès que l’on touche à l’islam ou à la religion juive, il en va tout autrement. Les accusations pleuvent, alors, drues. Islamophobie, racisme, antisémitisme. Ben tiens !

    Dans ce paysage bétonné de la critique à géométrie variable du religieux, les libertaires, ces mécréants qui ont le « ni dieu ni maître » tatoué à l’âme, font une fois de plus, une fois encore, désordre. Pour eux, toutes les religions, sans exception aucune, constituent des insultes à l’intelligence qu’il convient de combattre en tant que telles.

    Disons-le tout net : ce livre assassine l’idéologie islamique comme jamais encore. La critique y est sans insulte, mais radicale, totale, implacable, féroce. Elle a la précision du scalpel d’un médecin légiste autopsiant un cadavre. Certaines bonnes âmes, de celles « munichoises » qui tentent depuis toujours de passer entre le mur de la collaboration et l’affichette de la Résistance d’avant la 25e heure, ne manqueront pas de trouver le propos excessif. Que le diable les emporte !

    Critiquer l’islam, aujourd’hui, en France, relève du devoir pour tous les esprits libres et pour tous les révolutionnaires. Comme le dit l’auteur, il faut appeler un chameau un chameau, et, donc appeler ceux qui adhèrent à l’amputation, à la circoncision, à la flagellation, au statut inhumain des femmes, etc., des obscurantistes religieux fascistes. »
    signé :

    Michel Onfray

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à La comtesse)

    Excuses pour la redondance involontaire !

  • sansandre
    sansandre     

    c'est un roman d'anticipation!

  • deuxc
    deuxc     

    Jusqu'à nouvel ordre, libre à chacun de lire ce qu'il veut...

  • La comtesse
    La comtesse     

    Ce livre v-t-il être mis à " l' index", comme autrefois par la police de la pensée unique officielle ?

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à La comtesse)

    Attention, le Politbüro veille ! Le goulag ou l'hôpital psy ne sont pas loin !!!

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à La comtesse)

    Attention, le Politbüro veille ! Le goulag ou l'hôpital psy ne sont pas loin !!!

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Ce "débat" me fait faire le parallèle avec un autre ouvrage d'un autre auteur dont on a récemment entendu parler... Bizarre comme même sur des lignes politiques différentes certains se rejoignent dès que l'on analyse lucidement la situation... Serai-ce qu'au final certains ont raison ?...
    Comme Zemmour il dit tout haut ce que beaucoup pense plus ou moins tout bas selon les caractères et les sensibilités. Les futurs réactions sur son ouvrage et les déclarations de la bien-pensance et des donneurs de leçons professionnels vont, comme pour Zemmour, lui valoir toutes les promotions/publicités tant les uns pousseront des cris d'orfrais et que les autres se boucheront le nez avec un air de dédain. Pourtant n'en déplaisent aux uns et aux autres, ces 2 ouvrages, démontrent la vérité sur ce qu'est devenu la France, pourquoi elle est en devenu là et qu'elle est sont "futur" probable.
    Bien sur toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire en France et ailleurs !

    Dès lors jusqu'à quand certains vont continuer à ne pas voir les choses telles qu'elles sont réellement et continuer à soutenir des partis qui, pour une raison ou une autre (selon les cas) nous amènes dans une déflagration de la France, de ses valeurs et de son peuple ?

    Rendez-vous en 2017, aux cotés des patriotes, afin de donner un grand coup de balai à cet UMPS qui nous envoies dans le mur par son incompétence, son laxisme et sa compromission face à la mondialisation, au grand patronat, à l'Europe, aux libéraux, à la finance et aux communautarismes, et afin de redonner sa souveraineté à notre pays ainsi que celle du peuple français, seul moyen pour pouvoir enfin réellement avancer, réformer, construire et prospérer et non pour maintenir en place cette oligarchie politique, médiatique, patronale, actionnariale et financière qui nous ruines et nous détruis depuis 40 ans !

  • waldhari
    waldhari     

    Il serait intéressant de voir les réactions de nos médias, sur un roman de politique-fiction qui amènerait un parti d'extrême droite au pouvoir après le second mandat calamiteux de note président.

    On pourrait l'appeler " Délivrance".

    Semper-fi.

    BLACKJAK
    BLACKJAK      (réponse à waldhari)

    Très bonne remarque.

  • Mouli-mouli
    Mouli-mouli     

    Tout est dit
    Déclaration universelle des droits de l'homme
    Article 19
    Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

    BLACKJAK
    BLACKJAK      (réponse à Mouli-mouli)

    En effet c'est une excellente remarque.

Votre réponse
Postez un commentaire