En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Charlie Hebdo: "après l'attentat, je ne voulais plus dessiner", témoigne Riss

Mis à jour le
Laurent Sourisseau, dit Riss, est l'un des survivants de l'attentat perpétré contre Charlie Hebdo le 7 janvier dernier. Blessé par balles, il est sorti de l'hôpital ce mardi et était l'invité du JT de 20H de France 2.
 

Blessé le jour de l'attentat contre Charlie Hebdo, Riss, tout juste sorti de l'hôpital, est revenu ce mardi soir sur cette terrible attaque, sur l'avenir du journal satirique, et sur sa vision des manifestations qui ont éclaté à travers le monde contre la dernière caricature du prophète Mahomet publiée en une.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • seb
    seb     

    M. Naceri est irrécupérable...

  • spid
    spid     

    qu il aille chez herge,dessiner pour les histoires de tintin,la au moins il y as pas de risque,c est vrai que c est lassant d entendre toujours les mêmes se plaindre,et les policiers,et les autres,leurs famille n ont pas le mêmes chagrin?et eux était la pour faire leurs travail,moi non plus je l achetai pas,et l achèterai jamais,j ai assez de torchon chez moi,par respect a toutes les communautés,car le respect attire le respect,que j ai appris depuis tout jeune,donc ont se moque pas des autres ou de leurs religions

    seb
    seb      (réponse à spid)

    il a été sollicité par les journalistes.
    on vient lui poser des questions, il y répond.

    se moquer, c'est dédramatiser, c'est surtout la liberté.
    il faut être complexé pour mal prendre une moquerie.
    quant au religions, elles seront toujours chahutées, c'est ce qui nous garanti une indépendance état/clergé, et qui permet de montrer du doigt le problème d’intégristes qui n’acceptent pas cela.

  • pujolm
    pujolm     

    Il est certain d'une chose c'est que ce n'est pas toujours facile de se considérer comme un survivant, même si je ne lisais pas Charle-Hebdo ils ne méritaient d'être assassinés alors Riss du courage pour la suite et ( je ne lirais toujours pas votre journal )

  • Colombey les deux églises
    Colombey les deux églises     

    et ceux qui n'écrivaient pas ne dessinaient pas il ne pense pas à eux ? Je suis fatiguée de ces individus qui se lamentent sur leur sort avec la complicité des journalistes.

    seb
    seb      (réponse à Colombey les deux églises)

    l'un n'empêche pas l'autre.

Votre réponse
Postez un commentaire