En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
85% des françaises favorables au droit à l'ivg, selon un sondage
 

PARIS - Les Françaises sont 85% à être favorables au droit à l'interruption volontaire de grossesse mais souhaiteraient plus d'aides pour éviter...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • tetra
    tetra     

    Bien sur qu'il faut vivre avec son temps//.
    La femme est de plus en plus sollicitèe das notre sociètè/.
    Nous n'avons plus le temps de prendre en considèration certaines valeurs de la vie/.
    Peut-etre que demain la solution deviendra beaucoup plus humaine//.
    Car en ce qui concerne au droit à L'IVG qelque chose en moi me rend triste//.
    ///ET VOUS///.

  • bluesun
    bluesun     

    Vous dites, "Ne pas avorter, mais plutôt donner le bébé dès sa naissance à l'adoption" Quand on connaît la difficulté que l'on a en France pour adopter un enfant c'est un non sens. Pensez-vous vraiment que (l'orphelinat soit la panacée de la joie de vivre?)
    La preuve en est toute ces adoptions via l'étranger.
    Vous parlez d'aides, mais elles sont là: la pilule, la pilule du lendemain, les préservatifs, depuis 1981 avec le sida, non plus aucun secrets même les très jeunes connaissent le mode d'emploi de l'installation, l'éducation sexuelle dans les écoles.
    De plus aujourd'hui les filles dès l'âge de 13,14 ans vont chez le Gynéco.
    Tout cela ce sont bien des aides non?

  • bluesun
    bluesun     

    Arrêtons de parler de traumatisme concernant un IVG.
    Cette solution moderne et très bien faite, est préférable quand une jeune femme n'a pas les moyens d'assurer une vie descente à son enfant.
    Elle est préférable aussi à la congélation des nouveaux nés.
    Préférable à l'empoisonnement tout cela nous l'avons vu dans les journaux.
    Préférable aussi que de se retrouver mère à 13, 14 ou 15 ans.
    Préférable à l'avortement qui se pratiquait dans les arrières cuisine par des femmes qui se faisaient payer très cher, il y avait en plus des infections et autres maladies.
    Heureusement que Simone Weil a fait voter cette loi.
    Si des personnes sont contre, elles sont tout à fait libre de ne pas y avoir recours.

Votre réponse
Postez un commentaire