En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des habitants de l'île de Santa Cruz aux Galapagos manifestent le 14 août 2017 pour s'opposer à la pêche aux requins pratiquée par des navires chinois
 

La loi équatorienne prévoit des peines de un à trois ans de prison pour les délits contre la flore et la faune.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ornicar
    ornicar     

    Ils n'ont ni cerveau ni bite c'est enculés

  • ViveLe Roy
    ViveLe Roy     

    La ZEE chinoise est assez grande pour que les Chinois puissent piller illégalement leurs propres ressources sans piller les réserves protégées mises en place par des Etats responsables. A défaut, les navires chinois deviendront d'excellentes cibles pour l'entrainement torpilles...

Votre réponse
Postez un commentaire