En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le sénateur Michel Mercier, au Sénat à Paris, le 16 mars 2016
 

Une nomination validée après que l'ancien garde des Sceaux centriste a expliqué avoir employé une de ses filles comme assistante parlementaire, à la suite des révélations du Canard enchaîné.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • P Mussotte
    P Mussotte     

    Mais que fait le PNF? Ils étaient plus véloces quand il s'agissait de poursuivre F.F. Après on s'étonnera ici ou là que les politiques se fassent agresser par leurs concitoyens ulcérés!

Votre réponse
Postez un commentaire