En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Charlottesville: Trump accuse les médias d'avoir déformé ses propos

Le président américain Donald Trump à la Trump Tower, le 15 août 2017
 

En pleine controverse à la suite des violences de Charlottesville, Donald Trump a tenté de justifier ses déclarations ambigües en s'en prenant aux médias via son compte Twitter.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • jesse_a_b
    jesse_a_b     

    "Les bush sont la voix de la raison"

    Comique étant donné qu'ils ont répété exactement ce que Trump a dit. Cependant, étant donné que vous êtes tous des menteurs, vous n'avez pas rapporté ce que Trump a dit et vous avez caché l'essentiel de la conférence de presse, en comptant sur le fait que votre auditoire serait trop lâche pour aller s'informer d'eux mêmes.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à jesse_a_b)

    Dire qu'il y'a des gens bien parmi ceux du Klan c'est aussi débile que de dire qu'il y'a des gens bien parmi les soldats de Daesh. Mais bon la débilité c'est un peu la norme dans ces milieux.
    Il a raison de dire que les deux camps ont cherché l'affrontement et que le fait d’être anti-racistes n’empêchent aux autres d'avoir troublé l'ordre et provoqué des incidents, mais le fait de minimiser la morale et mentalité des suprémacistes, c'est du foutage de gueule de sa part. Ces gens sont des criminels de par leur type d'engagement.
    C'est pas des bisounours, ils prônent quand même l'extermination des juifs et noirs (pour commencer).

Votre réponse
Postez un commentaire