En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Deux femmes seins nus sur une plage à Rio lors d'un rassemblement contre la criminalisation du topless, le 21 décembre 2013
 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Claire Defresnes
    Claire Defresnes     

    En France, on a jugé qu'interdire le burkini était fasciste.
    Mais en Argentine, les policiers arrêtent des femmes seins nus.
    En France, on ne risque pas l'arrestation, mais l'agression, et dans les piscines, on vous l'interdira (bien que ça ne soit pas illégal du tout).

    Et rappelons qu'en France, si vous êtes nue (en fait, si vous êtes nu: les hommes sont poursuivis, les femmes, on leur demandera simplement de se rhabiller), vous risquez l'arrestation, avec une peine encourue d'un an de prison et 15 000 € d'amende, rien que ça, excusez du peu!

    La liberté n'est qu'à sens unique: on peut vous obliger à vous habiller, on peut vous interdire de vous déshabiller.

    La LDH ferait bien de s'intéresser à ce sujet, si elle veut être cohérente, et le Conseil d'Etat, qui a dit que les arrêtés interdisant le burkini étaient illégaux, devrait aussi déclarer illégale toute interdiction de la nudité.

Votre réponse
Postez un commentaire