En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Fabrication de kippas dans un atelier du camp de réfugiés palestiniens de Chati, dans la bande de Gaza, le 8 mars 2017
 

A Gaza, les ateliers de confection tournent au ralenti. Mais malgré le blocus imposé par Israël les Gazaouis cousent de tout pour l'état hébreu, adversaire politique, mais partenaire commercial.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire